Le Bruit du Vent

La gauche, c’est lui !

17 Janvier 2017 , Rédigé par Matthieu Stelvio Publié dans #Société

La gauche, c’est le progrès social. La gauche, c’est les congés payés. La gauche, c’est la sécurité sociale. La gauche, c’est l’école gratuite pour tous. La gauche, c’est le partage et la réduction du temps de travail. La gauche, c’est l’humain avant l’argent.

Ne soyons pas dupes : Manuel Valls et Emmanuel Macron ne sont pas de gauche. Contrairement à Léon Blum, ils se sont battus pour nous faire travailler plus, même le dimanche, pour faciliter les licenciements. Le gouvernement de Manuel Valls n’a fait que courir après une croissance économique has-been qui n’est écologiquement plus supportable ; et ce au détriment de l’humain. Manuel Valls a fait preuve d’une autorité ayant menacé la démocratie en utilisant l’article 49.3 CONTRE SON PROPRE PARTI ! Pire, Manuel Valls a réussi à mettre des centaines de milliers de personnes de gauche dans la rue ; ce qui est une prouesse pour un homme prétendument de gauche ! Un homme de gauche qui explique à une chancelière allemande de droite qu'elle ne doit pas accueillir plus de réfugiés !

Mais heureusement, le cœur de la gauche a aujourd’hui un visage, derrière lequel je vois une sincérité, qui contraste avec la roublardise de François Hollande (le "candidat ennemi de la finance" devenu "président ami de la finance"). Sincérité qui pourrait, je le crois, changer le cours de l’histoire contemporaine. Et ce visage, c’est celui de Benoît Hamon.

Je voterai pour lui.

En voulant abandonner l’énergie nucléaire au profit des énergies renouvelables, Benoît Hamon (contrairement à Arnaud Montebourg) a compris que l’avenir de notre société est lié à celui de notre planète. Loin des calculs foireux des multinationales, son projet est ambitieux, autant que mon espoir.

PS : Et que c’est facile d’être pour le travail le dimanche quand on est sûr d’être toujours du bon côté de la caisse ! Quand on a déjà tous ses samedis de libre ! Par contre, quand ça empêche de voir la famille, les amis, voire même ses enfants grandir, la chose semble différente.

PS 2 : Notre-Dame-des-Landes, référendum d’imposture ! Les villages directement impactés par l’aéroport ont largement voté contre, à l’instar de Notre-Dame des Landes (73,57 % de non). Pourquoi n’avoir pas fait voter que les gens directement impactés ? Pour avoir une vision plus large ? Mais alors, pourquoi ne faire voter qu’un département, alors que l’aéroport sera beaucoup plus largement financé par les régions et par l’Etat ? Ou comment gagner une élection en choisissant malicieusement son électorat ! Et n’oublions pas Rémi Fraisse ! Dialogue ? Démocratie ? Non, Je ne voterai jamais Manuel Valls ! JAMAIS même au second tour d’une élection présidentielle, car je crois en la gauche.

Partager cet article

Commenter cet article

Norbert 25/01/2017 04:49

"...Non, Je ne voterai jamais Manuel Valls ! JAMAIS même au second tour d’une élection présidentielle, car je crois en la gauche...."

ha ?? même s'il est face à LePenn au second tour ??

Matthieu Stelvio 05/02/2017 18:06

Aucune chance.