Le Bruit du Vent

Non au Tour de France à Sarenne, 3ème lettre ouverte au Préfet

10 Juin 2013 , Rédigé par Matthieu Stelvio Publié dans #Préservation de l'Oisans sauvage

Non au Tour de France à Sarenne, 3ème lettre ouverte au Préfet

Monsieur Le Préfet,


Il est prévu que le Tour de France passe par le Col de Sarenne le 18 juillet prochain ; et nous sommes 11 600 pétitionnaires à nous inquiéter de l'impact environnemental de ce passage.


Le samedi 8 juin 2013, le Critérium du Dauphiné est passé par le Col de Sarenne. Dans l’étroite descente de Sarenne, Thomas Damuseau a été renversé par une voiture : « J’ai chuté dans la descente de Sarenne puisque la voiture de Movistar m’a renversé. » (1) Cette chute est survenue alors que Sarenne était placé en début d'étape et qu'il n'y avait pas « d'enjeu » à ce stade de la course. Sur le Tour de France, les coureurs prendront plus de risques dans la descente étroite et sinueuse de Sarenne (qui n’est dangereuse qu’en situation de course). Le 2 juin 2013, Alberto Contador, double vainqueur du Tour de France, déclarait à ce sujet : « La plus grosse inconnue est la descente de l'Alpe d'Huez. Mais quand j'y suis allé ça ne s'est pas très bien passé. » (2) De son côté, Marc Madiot, directeur sportif de la FDJ, déclarait en octobre dernier : « La descente [de Sarenne] me préoccupe. (…) C'était quand même assez dangereux. » (3) Le 7 juin 2013, dans le Dauphiné Libéré, le Président de la Communauté de Communes de l’Oisans affirmait : « on ne fera pas de travaux d’ici juillet ». Soucieux de la préservation de la vallée du Ferrand, nous veillons, avec l’association Mountain Wilderness, à ce que cet engagement soit tenu. (4) La descente de Villard Reculas, alternative que nous proposons, est nettement plus sécurisée que celle de Sarenne.


Ce « test du Dauphiné » n’est pas révélateur de l’impact que pourrait avoir le Tour de France sur le site. Lors des précédents « Tour de France », la Préfecture de Police a déjà recensé un million de spectateurs entre Bourg d’Oisans et l’Alpe d’Huez. Sur le Critérium du Dauphiné, le 8 juin 2013, sur cette même portion de 14 km, le nombre de spectateurs était cent à mille fois inférieur. Par ailleurs, sur le Critérium, le Col de Sarenne était placé en début d’étape ; alors que sur le Tour de France, il sera placé en fin d’étape ; ce qui a une influence déterminante sur l’affluence du public. Le Tour de France et le Critérium du Dauphiné n’ont pas la même portée médiatique ; et les quelques spectateurs du Critérium ne peuvent être comparés à la foule du Tour de France.


Entre octobre 2012 et juin 2013, les discours « officiels » ont changé. Le 7 juin 2013, dans le Dauphiné Libéré, le Président de la Communauté de Communes de l’Oisans déclarait : « on pense que l’on n’aura pas forcément une forte affluence sur ce secteur ». De son côté, dans le Journal de l’Environnement, le Directeur du Tour de France a déclaré : « Il faudrait être fou pour se poster au col de Sarenne (...), ça n’a aucun intérêt. Il n’y aura pas spécialement de spectateurs ». (5)


Revenons sur les déclarations faites lors de la conférence de presse du 26 octobre 2012 (avant que 11 600 personnes affirment leur opposition au passage du Tour de France au Col de Sarenne). A cette époque, le directeur de l’Office du Tourisme de l’Alpe d’Huez expliquait « qu’ils » essaieront de faire le maximum pour placer tous les spectateurs. Spectateurs qui, même si les coureurs grimpent deux fois l’Alpe d’Huez, « ne seront peut-être pas deux fois plus nombreux» qu’en 2010. En effet, ce serait difficile d’avoir deux fois plus de monde « parce que, à un moment, on n’arrive plus à les mettre… sur trois, quatre, cinq rangs. » (6) Le directeur de l’Office du Tourisme nous faisait entendre que la capacité d’accueil de l’Alpe d’Huez serait accrue, puisque ces spectateurs en excès, ils « pourr[ont] les mettre sur la montée [de Sarenne] » (dans une Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique – ZNIEFF - de type 1 couplée à une Zone d’Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope).
Lors de cette conférence de presse, le Maire de l’Alpe d’Huez a déclaré, en présence du Directeur du Tour de France : « Il y aura certainement beaucoup de monde vers le col [de Sarenne] ». (6)


Pour cette étape de tous les records (qui fait déjà l’objet de publicité sur des radios nationales : « les 2 ascensions de l’Alpe d’Huez »), les responsables locaux attendent 2 millions de spectateurs entre Bourg d'Oisans (710m) et le Col de Sarenne (1999m). On ne peut pas raisonnablement dire « qu'il n'y aura pas spécialement de monde au col de Sarenne », alors que le col est le sommet de l'ascension, et que le franchissement de ce col si singulier sera « une grande première dans l'histoire du Tour de France ». Rappelons que les trois derniers kilomètres du Col de Sarenne sont raides (il y a des passages à 10%) ; et qu'une grande partie du spectacle aura lieu au Col de Sarenne. C'est pour cela qu'en octobre dernier, le Maire de l'Alpe d'Huez a déclaré : « il y aura certainement beaucoup de monde vers le col [de Sarenne] ». Bruits, déchets, peintures au sol et piétinement nuiront au fragile équilibre de cet écosystème. Pour comparaison, sur le Mont Ventoux, vingt tonnes de déchets ont été ramassés après une étape du Tour de France. (7)


Sur le plan faunistique, la prospection de la ZNIEFF de type 1 des pentes de Sarenne est jugée insuffisante par des spécialistes. (8) Toutefois, malgré ce déficit de connaissances, des animaux fragiles et emblématiques (tétras lyre, lagopèdes et aigles royaux) sont déjà répertoriés dans l’inventaire de la ZNIEFF (zone dont les extrémités sont à moins de 750 mètres de la route pastorale). (8) Un couple d’aigles royaux vit à proximité du Col de Sarenne, et la période d’envol des aiglons coïncide avec le passage du Tour de France (et de ses hélicoptères). La faune de Sarenne est remarquablement riche : dans les alentours, d’après le Conservatoire Botanique National Alpin, on dénombre 100 espèces animales protégées. (9)


Afin de préserver au mieux cet environnement si exceptionnel, la Préfecture et le Président de la Communauté de Communes de l’Oisans ont été respectueusement informés, par l’Association de Protection des Animaux Sauvages (association 100% indépendante, reconnue d’utilité publique, affiliée au Bureau Européen de l’Environnement), que si l’accès à la zone humide protégée de Sarenne n’est pas interdit au public du Tour de France, il sera donné une suite juridique à cette affaire. Ainsi, l’Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope du Marais de Sarenne certifie « qu’il y a lieu de réglementer les activités sur [le] périmètre de [la zone] afin d’assurer la préservation et la tranquillité de certains biotopes nécessaires à l’alimentation, la reproduction, au repos et à la survie de plusieurs espèces animales protégées ». (10) L’article 7.3 atteste que « toute manifestation sportive ou éducative est interdite, sauf autorisation du Préfet après avis d'une personnalité scientifique qualifiée dans le domaine des tourbières ». (10)


Un parcours alternatif existe. Par Villard Reculas, le succès de l’étape serait équivalent. Nous demandons au Préfet de l’Isère de ne pas autoriser le passage du Tour de France au Col de Sarenne. Cette petite route pastorale doit être préservée, et ne doit faire l’objet d’aucune spéculation médiatique ; et nous sommes opposés à l’idée que ce premier passage du Tour de France au Col de Sarenne « offre beaucoup de possibilités pour le futur » (comme l’a déclaré le Maire de l’Alpe d’Huez). (11) Le Tour de France ne doit pas passer à Sarenne, ni par le versant d’Huez ni par le versant du Ferrand, ni cette année ni dans le futur. Nous devons préserver notre environnement.


Je vous prie d’agréer, Monsieur Le Préfet, l’expression de ma très haute considération.


Matthieu Stelvio, initiateur et porte-parole de la pétition Non au passage du Tour de France 2013 au Col de Sarenne

Notre pétition : http://avaaz.org/fr/petition/Non_au_passage_du_Tour_de_France_2013_au_Col_de_Sarenne/

Envoyez une lettre au Préfet de l’Isère :

http://lebruitduvent.overblog.com/sinvestir-en-envoyant-une-lettre-la-prefecture







(1) http://www.ledauphine.com/sport/2013/06/08/criterium-du-dauphine-damuseau-renverse-par-une-voiture
(2) http://www.cyclismactu.net/news-interview-alberto-contador-savoir-ou-j-en-suis-33058.html
(3) http://www.eurosport.fr/cyclisme/tour-de-france/2013/l-alpe-d-huez-sur-le-tour-de-france-2013-feu-d-artifice-ou-feu-de-paille_sto3469171/story.shtml
(4) http://www.mountainwilderness.fr/se-mobiliser/participez/vigilance-travaux-au-col-de.html
(5) http://www.journaldelenvironnement.net/article/le-tour-de-france-au-col-de-sarenne-du-reve-ou-du-goudron,34681
(6) http://www.youtube.com/watch?v=fzMqmg1Ze2o
(7) http://www.rtl.fr/actualites/article/tour-de-france-500-000-spectateurs-sur-le-mont-ventoux-et-20-tonnes-de-dechets-5926605406
(8) http://www.donnees.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/include/patnat/znieff2g/38220012.pdf
(9) http://carmen.application.developpement-durable.gouv.fr/IHM/metadata/RHA/Publication/docob/FR8201736_I15/I15_docob.pdf
(10) http://carmen.application.developpement-durable.gouv.fr/IHM/metadata/RHA/Publication/Scan_APPB/APPB147.PDF
(11) http://www.lexpress.fr/actualite/sport/tour-de-france-2013-ce-que-l-on-sait-du-100e-trace_1178244.html

Non au Tour de France à Sarenne, 3ème lettre ouverte au Préfet

Partager cet article

Commenter cet article