Le Bruit du Vent

Nous ne ferons pas usage de la force (contrairement au Tour de France)

11 Juillet 2013 , Rédigé par Matthieu Stelvio Publié dans #Préservation de l'Oisans sauvage

Une initiative de sitting pacifique a été lancée sur Internet. La Gendarmerie m’a clairement expliqué que si un tel sitting était organisé, il serait évacué de façon « expéditive » afin que l’image du Tour de France ne soit pas écornée. La Gendarmerie m’a aussi expliqué qu’elle ne serait pas en mesure de faire respecter l’arrêté préfectoral de protection de biotope du Marais du Col de Sarenne, car le Tour de France est un lobby trop puissant.

Si un tel sitting était organisé, France Télévision qui, chaque année, se met à plat ventre face au Tour de France et à ses sponsors, aurait une interprétation partiale de l’action ; et, faisant des raccourcis, de nombreux médias feraient passer « des citoyens pacifiques » pour « d’intolérants extrémistes ».

Soyons clairs : je m’oppose à toute forme de blocage du Tour de France, car je suis persuadé qu’il faut donner tort à ceux qui font l'amalgame entre militantisme et non-respect de la démocratie. En tant qu’initiateur de la pétition, je ne suis solidaire d’aucune forme de blocage du Tour de France ; et je recommande à tous les signataires de la pétition de ne mener aucune action violente le jour de l’étape. Je condamne fermement toutes les personnes qui mettraient en danger la vie des coureurs (en jetant des clous, par exemple). Mountain Wilderness, la FRAPNA et l’Association de Protection des Animaux Sauvages partagent mon point de vue.

En tant qu’initiateur de la pétition, j’ai toujours opté pour le dialogue. Contrairement à certains, je n’ai jamais refusé le débat. Je ne me crois pas dans une démocratie, mais j'essaie de la respecter, car je pense que c'est le seul espoir de lui donner, un jour, naissance.

Imposer les choses par la force permettrait aux médias de nous faire passer pour des coupables. Ne nous trompons pas : les coupables ne sont pas parmi nous !

Les organisateurs du Tour de France ne respectent pas la démocratie. Ils ignorent volontairement une pétition de 11 950 signatures. Ils ont refusé de répondre à nos lettres ouvertes, et ont baladé de nombreux journalistes. Ce n’est pas nous qui usons de la force, mais bel et bien le Tour de France, car nous estimons que cette épreuve outrepassera un arrêté préfectoral de protection de biotope. A de nombreuses reprises, nous avons demandé à la Préfecture si un spécialiste avait donné son avis sur le passage du Tour de France au Col de Sarenne : nous n’avons jamais obtenu de réponse ! Pourquoi ? Notre démocratie ne manque-t-elle pas de transparence ? C’est toujours l’argent qui gagne, ne cessons jamais de nous indigner !

J’ai écrit au Procureur de la République pour lui indiquer que la grande majorité des signataires de la pétition estime que le Tour de France ne respectera pas un arrêté préfectoral de protection de biotope. Par ailleurs, je signale que l’Association de Protection des Animaux Sauvages n’a obtenu aucune réponse à la lettre envoyée au Président de la Communauté de Communes de l’Oisans. Avec l’accord de cette association, je rends cette lettre publique. Si elle continue d’être ignorée, le déficit de transparence sera flagrant !

Nous avons toujours respecté le dialogue, et nous ne ferons jamais usage de la force. La démocratie est l’idéal que nous défendons.

http://hpics.li/1ce59c7

http://hpics.li/0d0633a

Partager cet article

Commenter cet article