Le Bruit du Vent

Des coureurs protestent : « Nous envoyer là-bas est irresponsable. » (actualisé le 28 juin)

11 Juin 2013 , Rédigé par Matthieu Stelvio Publié dans #Préservation de l'Oisans sauvage

Des coureurs protestent : « Nous envoyer là-bas est irresponsable. » (actualisé le 28 juin)

11 juin 2013, cyclismactu : "Le tracé de l'Alpe d'Huez, une erreur"

Pour Tony Martin [coureur de renom, champion du monde du contre-la-montre], la descente de l'Alpe d'Huez intégrée à la 7ème étape du Critérium du Dauphiné, était trop dangereuse et obliger les coureurs à l'emprunter relève de l'irresponsabilité.

"Nous avons parcouru le tracé exact du Tour. Je dois dire que je suis négativement surpris. La route est défoncée, la surface est mauvaise, il n'y a pas de barrières. Si un coureur fait une erreur, il fera une chute de 30 mètres. Nous envoyer là-bas est irresponsable. Et je ne peux malheureusement pas espérer un changement de parcours avant le Tour" assure le coureur d'Omega Pharma - Quick Step sur son site Internet personnel. http://www.cyclismactu.net/news-divers-martin-le-trace-de-l-alpe-d-huez-une-erreur-33243.html

Information reprise sur des sites étrangers :

http://www.cyclingnews.com/news/martin-criticises-alpe-dhuez-descent http://www.cyclingquotes.com/news/tony_martin_disappointed_with_tour_itt_courses_criticizes_alpe_dhuez_descent/ http://www.cykelmagasinet.dk/Martin_utilfreds_med_Alpe_dHuez

9 juin 2013, Christopher Froome, favori du prochain Tour de France : “Nous sommes passés à faible vitesse mais en juillet, et au cœur d’une étape décisive, cela pourrait se compliquer.” http://www.ledauphine.com/sport/2013/06/09/le-rendez-vous-est-pris

8 Juin 2013, La Dauphiné Libéré : “Tout le monde sait que la descente est dangereuse", Sébastien Joly, coureur professionnel. La descente "est très rapide, étroite pour laisser la place à deux vélos, avec en prime le ravin à côté.” http://www.ledauphine.com/sport/2013/06/08/la-grande-decouverte

26 juin 2013, nouvelles déclarations de Tony Martin et de Maxime Monfort : "Pour les spectateurs, c'est un fantastique spectacle, mais la descente après la première ascension est criminelle", a jugé le spécialiste allemand du contre-la-montre dans une interview accordée au magazine allemand Sport-Bild.

"C'est complètement irresponsable de la part de l'organisation, qui joue avec notre vie", a poursuivi le coureur de 27 ans. "La route est vielle, étroite, et cabossée. C'est un peu comme rouler sur des pavés, et vous avez peu de contrôle sur la roue avant. Il n'y a pas de rail de protection, et derrière un précipice 30 à 40 m. Si vous ratez un virage, ça peut être fatal."

L'étape a été testée lors du Critérium du Dauphiné, mais Martin considère que la prise de risque est plus grande lors du Tour. "Imaginez qu'il pleuve, avec en conséquence une route humide", a conclu l'Allemand.

Des propos appuyés par Maxime Monfort, qui a déclaré non sans humour sur tweeter: "The good thing with the downhill of col de Sarenne, if you miss a corner you're faster because you fall down straig
ht to the bottom." En anglais dans le texte."

10 juin 2013, notre lettre ouverte au Préfet de l’Isère :

Le samedi 8 juin 2013, le Critérium du Dauphiné est passé par le Col de Sarenne. Dans l’étroite descente de Sarenne, Thomas Damuseau a été renversé par une voiture : « J’ai chuté dans la descente de Sarenne puisque la voiture de Movistar m’a renversé. » (1) Cette chute est survenue alors que Sarenne était placé en début d'étape et qu'il n'y avait pas « d'enjeu » à ce stade de la course. Sur le Tour de France, les coureurs prendront plus de risques dans la descente étroite et sinueuse de Sarenne (qui n’est dangereuse qu’en situation de course). Le 2 juin 2013, Alberto Contador, double vainqueur du Tour de France, déclarait à ce sujet : « La plus grosse inconnue est la descente de l'Alpe d'Huez. Mais quand j'y suis allé ça ne s'est pas très bien passé. » (2) De son côté, Marc Madiot, directeur sportif de la FDJ, déclarait en octobre dernier : « La descente [de Sarenne] me préoccupe. (…) C'était quand même assez dangereux. » (3) Le 7 juin 2013, dans le Dauphiné Libéré, le Président de la Communauté de Communes de l’Oisans affirmait : « on ne fera pas de travaux d’ici juillet ». Soucieux de la préservation de la vallée du Ferrand, nous veillons, avec l’association Mountain Wilderness, à ce que cet engagement soit tenu. (4) Nous sommes prêts à donner l’alerte. La descente de Villard Reculas, alternative que nous proposons, est nettement plus sécurisée que celle de Sarenne.

(1) http://www.ledauphine.com/sport/2013/06/08/criterium-du-dauphine-damuseau-renverse-par-une-voiture
(2) http://www.cyclismactu.net/news-interview-alberto-contador-savoir-ou-j-en-suis-33058.html
(3) http://www.eurosport.fr/cyclisme/tour-de-france/2013/l-alpe-d-huez-sur-le-tour-de-france-2013-feu-d-artifice-ou-feu-de-paille_sto3469171/story.shtml (4) http://www.mountainwilderness.fr/se-mobiliser/participez/vigilance-travaux-au-col-de.html

De nombreux coureurs jugent le parcours dangereux. Et à côté de ce gros point noir, nous sommes 11680 à avoir signé la pétition Non au passage du Tour de France 2013 au Col de Sarenne. L’alternative Villard Reculas est la solution la plus raisonnable sur le plan environnemental et sur le plan de la sécurité des coureurs ! Notre pétition : http://www.avaaz.org/fr/petition/Non_au_passage_du_Tour_de_France_2013_au_Col_de_Sarenne/

(Photo du haut de Bastien.)

Des coureurs protestent : « Nous envoyer là-bas est irresponsable. » (actualisé le 28 juin)

Partager cet article

Commenter cet article

microsoft security help 22/08/2014 11:52

All the best Tony Martin. I hope he will cross all the barriers and complete his task successfully. Such people are the real heroes who fight with the barriers come across and struggle hard to achieve their destination.

Christy 01/01/2014 08:34

Poste brillante. Continuez votre bon travail.