Le Bruit du Vent

Nous aurions remporté une bataille (mais pas la guerre) !

7 Juin 2013 , Rédigé par Matthieu Stelvio Publié dans #Préservation de l'Oisans sauvage

25 octobre 2012, France 3 : Le journaliste de France 3 à propos du maire de l'Alpe d'Huez : "Ils l'ont emmené ici [au Col de Sarenne] les organisateurs du Tour après une soirée avec eux, une fête entre copains". Le maire de l'Alpe d'Huez à propos des organisateurs du Tour : "Ils m'ont demandé si on était capable dans l'Oisans de refaire cette route dans la vallée du Ferrand et de permettre le passage du Tour de France en 2013".

Le Président de la Communauté de Communes de l'Oisans, le 7 juin 2013, Dauphiné Libéré : "Il y a deux trois ans, lorsque le projet de faire passer le Tour de France au col de Sarenne avait été imaginé, on avait, c'est vrai, envisagé de faire des travaux importants. (...) Les associations environnementales évoquent d'ailleurs aujourd'hui ce texte de délibération pour la réalisation de travaux lourds, d'élargissement et de goudronnage, mais je le répète ces travaux ont bien été abandonnés car on nous a dit que ce n'était pas nécessaire."

Les travaux seraient abandonnés ! Restons vigilants tout de même.

Nous avons de bonnes raisons de croire que notre pétition y est pour quelque chose (c'est nous qui avons alerté les journalistes, la Préfecture, les associations Mountain Wilderness et la FRAPNA ) ! 500 000 euros de travaux étaient prévus ! Merci également à l'Association de Protection des Animaux Sauvages.

Mais le Tour de France doit encore passer par le Col de Sarenne... et je reste fermement opposé à ce passage, car je pense que les deux millions de spectateurs attendus entre Bourg d'Oisans et le Col de Sarenne auront un impact négatif sur la faune. Si le Président de la Communauté de Communes dit vrai, nous aurions donc remporté une bataille, pourquoi ne pas gagner la seconde ? http://www.avaaz.org/fr/petition/Non_au_passage_du_Tour_de_France_2013_au_Col_de_Sarenne/

Nous aurions remporté une bataille (mais pas la guerre) !

Partager cet article

Commenter cet article