Le Bruit du Vent

Abattages de bouquetins : reprise le 22 septembre ?

20 Septembre 2014 , Rédigé par Matthieu Stelvio Publié dans #Bouquetins du Bargy

Abattages de bouquetins : reprise le 22 septembre ?

Selon une source proche de la préfecture, « une campagne d’abattage de bouquetins est programmée pour la semaine prochaine ». Elle devrait commencer lundi 22 septembre. « Des passages d'hélicoptère ont été vus vers le Col de la Colombière ces jours-ci, probablement des vols de reconnaissance. » Lors des prochains tirs massifs, aucune différence ne serait faite entre les animaux sains et les animaux malades, malgré la fiabilité du test de terrain.

Cette information est très crédible dans la mesure où l’arrêté autorisant l’abattage des bouquetins prendra fin le 30 septembre prochain. Initialement, la ministre de l’Ecologie prévoyait de publier un nouvel arrêté pour étendre les tirs, mais les ministères de l’Ecologie et de l’Agriculture ont fait preuve d’un amateurisme stupéfiant en omettant de saisir l’ANSES, instance scientifique officiellement qualifiée. Face à ce vide scientifique, le CNPN, comité dont la consultation est impérative pour abattre des mammifères protégés, a refusé de se prononcer, ce qui pourrait rendre illégaux les abattages massifs entre le 1er octobre 2014 et le 1er septembre 2015 (compte tenu de l’existence d’un arrêté interdisant la perturbation des gypaètes barbus entre novembre et août). Dans ce contexte, il est fort probable que l’Etat profite des derniers jours de validité de son arrêté pour vider le massif.

Si le préfet de la Haute-Savoie a déjà fait preuve de faiblesses, le respect de la loi reste une force (bien que...) ; et les défenseurs de la Nature auraient sans doute tort de s’abaisser à un tel niveau (je n'appelle donc à aucune action illégale). Toutefois, même si certains secteurs du massif du Bargy sont bouclés dans les prochains jours, tout citoyen peut légalement circuler en territoire libre et utiliser le zoom de son appareil photographique ou de sa caméra, afin de montrer l’horreur d’un massacre que l’Etat cherche à masquer.

Par ailleurs, des rumeurs circulent actuellement et font mention de mouvements de bouquetins du Bargy vers les massifs avoisinants. Ce ne sont que de pures spéculations qui ne sont fondées sur aucun document scientifique. Les bouquetins du Bargy sont contaminés depuis 1999 ; s’ils migraient vers les massifs adjacents, des bouquetins contaminés auraient été repérés dans les Aravis et en Sous-Dine. Or, les prévalences de la maladie sont nulles dans ces deux massifs ; l’ONCFS l’a encore confirmé en juin 2014. De 1999 à 2014, les mouvements de bouquetins entre ces massifs ont donc été soit inexistants soit infimes et non significatifs. Le suivi GPS de plusieurs dizaines d’animaux l’atteste, et est bien plus fiable que des rumeurs venues de nulle part.

Par contre, l’extermination des bouquetins du Bargy provoquera de multiples et incontrôlables fuites d’animaux malades vers les Aravis, ce qui propagera la brucellose, maladie circonscrite au massif du Bargy depuis 15 ans. L’effet obtenu sera une nouvelle fois contraire à celui recherché.

Cet amateurisme n’est plus acceptable ; et si le préfet de la Haute-Savoie veut faire preuve de loyauté qu’il attende que le tribunal administratif de Grenoble se prononce sur la légalité de l’arrêté qu’il s’apprête à ressortir dans les prochains jours (cet arrêté n’est pas légal : article L 411-2-4° et L 120-1-1° du code de l’environnement, et existence d'un nouveau test in situ brisant le cadre d'application). Aux côtés des associations, le ministère de l’Ecologie doit saisir au plus vite le groupe d’experts de l’ANSES, afin de replacer la raison et la loi au centre des décisions. En cherchant à écarter les scientifiques, l’Etat prend un retard inacceptable dans la gestion de cette très sérieuse crise sanitaire. Pourquoi n'avoir testé aucun renard, aucun sanglier, vecteurs potentiels ? Pourquoi n’avoir lancé aucune étude sur la vaccination alors qu’un vaccin existe ? Pourquoi n’avoir testé aucun des 226 premiers bouquetins abattus ? Pourquoi n’avoir fait appel à aucun spécialiste du bouquetin dans les contrôles de 2014 ? Pourquoi n’avoir pas saisi l’ANSES en 2014 ?

Pour connaître les détails de cette affaire, je vous invite à lire le rapport Tout savoir sur le massacre des bouquetins du Bargy.

Pétition : https://avaaz.org/fr/petition/Petition_Stop_a_labattage_des_bouquetins_du_Bargy

En 2013, le préfet de la Haute-Savoie avait pris tout le monde de vitesse en ordonnant les abattages de 197 bouquetins en 2 jours.

En 2013, le préfet de la Haute-Savoie avait pris tout le monde de vitesse en ordonnant les abattages de 197 bouquetins en 2 jours.

Partager cet article

Commenter cet article

bruuyt 29/09/2014 10:36

je n'ai vu pratiquement aucun bouquetins hier sur le bargy , l abatage a t'il déjà eu lieu ?

Jacques 21/09/2014 04:30

Hélico de l'armée de terre, mercredi entre 13h30 et 14h30, c'est l'armée qu'ils comptent envoyer cette fois? Pourquoi pas les chars avec?