Le Bruit du Vent

[URGENT] Bouquetins du Bargy : le massacre continue ; les zones à surveiller !

10 Novembre 2013 , Rédigé par Matthieu Stelvio Publié dans #Bouquetins du Bargy

[URGENT] Bouquetins du Bargy : le massacre continue ; les zones à surveiller !

URGENT : La prochaine zone d'abattage pourrait être les Rochers de Leschaux. Soyons vigilants. Dès que la visibilité est correcte, des tirs peuvent reprendre.

Fin octobre 2013 :

Jeudi 24 octobre, un correspondant a observé, aux jumelles, l’abattage de 27 bouquetins mâles. Les animaux ont été tués entre 11h10 et 11h50 ; ce carnage était insupportable à voir. Une fois tués, les bouquetins ont été emballés dans des sacs, puis évacués par des hélicoptères. A 16 heures, les hélicoptères volaient au-dessus du Col de la Colombière.

Cette nouvelle opération porte le nombre de bouquetins abattus à au moins 224 pour ce mois d’octobre 2013. Pour information, en 2013, il n'a jamais été recensé plus de 289 bouquetins dans le Bargy ; il se pourrait donc que le massacre d'octobre ait éliminé 77% de la population du massif, alors que seuls 70% des animaux auraient plus de 5 ans. En l'état actuel des connaissances, d'après le rapport de l'Anses et l'avis du CNPN, cet abattage sélectif des animaux de cinq ans et plus n'est pas justifié. Les bouquetins sont protégés et interdits de chasse !

Pour rappel, d'après les maigres études disponibles, le taux de contamination des bouquetins mâles est probablement très inférieur à celui des femelles. Pourtant, d'après le correspondant, les bouquetins tués, ce 24 octobre, seraient des mâles. L'opacité autour de ces abattages est alarmante : début octobre, les bouquetins tués et évacués par des hélicoptères (cf. photo du haut) auraient été incinérés sans que les autorités ne fassent de prélèvements sanguins. Ces prélèvements auraient été cruciaux pour l'étude de la maladie, mais l'Etat est peut-être mal à l'aise face à la vérité.

Nous avons besoin d'aide, nous devons nous mobiliser pour limiter au maximum le massacre. Dans le plus grand silence, les tirs se poursuivent. Aucun média n'a parlé de l'abattage du 24 octobre ; sans ce correspondant, nous n'aurions rien su. Il se pourrait que le Préfet de Haute-Savoie, qui a participé à la gestion du dossier de la grippe A en 2010, ordonne l'abattage de tous les bouquetins du Bargy dès le printemps prochain.

La pétition : http://avaaz.org/fr/petition/Petition_Stop_a_labattage_des_bouquetins_du_Bargy

___________

10 novembre 2013 :

L'ordre d'abattage des bouquetins du Bargy est valable un an.

Après les abattages massifs d'octobre (106 bouquetins tués le 1 octobre, 91 tués le 2 octobre, 27 tués le 24 octobre, et peut-être plus), il est probable que les tireurs agissent plus discrètement par groupe de 2 ou 3.

D'après certaines sources, dans la semaine du 11 au 16 novembre, et plus particulièrement les jours de beau temps, de nouveaux abattages pourraient avoir lieu dans les secteurs suivants : Rochers de Leschaux, Pointe D'Andey, Cenise, Solaison. Ces secteurs sont sensibles, mais l'ensemble du massif doit être surveillé.

Il est également utile de surveiller la présence de véhicules de gardes ou de l'ONCFS du côté du Col de la Colombière.

Comme expliqué dans la lettre ouverte au Président de la République du 28 octobre 2013, il n'est pas exclu que ces abattages soient illégaux.

Si vous observez des bouquetins dans le Bargy, localisez-les précisément et prenez-les en photo. Ces informations sont importantes, et doivent restées confidentielles, car les agents chargés des tirs pourraient s'en servir pour faire du repérage.

Le cas échéant, je vous invite à me contacter. Les commentaires de ce blog ne sont visibles qu'après modération. Vous pouvez donc me contacter par ce biais en me demandant de ne pas publier votre commentaire. Vous pouvez également me contacter via ce formulaire :http://lebruitduvent.overblog.com/contact

Par ailleurs, compte tenu de la neige tombée ces derniers jours, n'oublions pas les risques inhérents à la montagne, soyons vigilants. Et faisons attention aux chasseurs !

Dans tous les cas, respectons la loi. Je rappelle que se promener dans le massif du Bargy en utilisant le zoom de son appareil photo n'a rien d'illégal. Il faut donner tort à ceux qui font l'amalgame entre militantisme et non-respect de la démocratie. En tant qu’initiateur de la pétition, je ne suis solidaire d’aucune forme de délit.

[URGENT] Bouquetins du Bargy : le massacre continue ; les zones à surveiller !
[URGENT] Bouquetins du Bargy : le massacre continue ; les zones à surveiller !
[URGENT] Bouquetins du Bargy : le massacre continue ; les zones à surveiller !
[URGENT] Bouquetins du Bargy : le massacre continue ; les zones à surveiller !
[URGENT] Bouquetins du Bargy : le massacre continue ; les zones à surveiller !
[URGENT] Bouquetins du Bargy : le massacre continue ; les zones à surveiller !
[URGENT] Bouquetins du Bargy : le massacre continue ; les zones à surveiller !

Partager cet article

Commenter cet article

André 25/10/2014 12:00

J’entendu dire que cette massacre est, plutôt pour laisser la place (de l’herbe) pour l’alpage des moutons. Il y a de la politique dedans ?

chasseur74 31/01/2014 11:20

Vous etes pas au courant que les bouquetin sont porteur de plein de merde car pendant des année il n'ont pas eu de plan de chasse, donc il faut faire le ménage et repartir sur de bonne base pour sauvegarder l'espace qui s'autodétruisait. C'est certe difficile a digéré un abattage pareil mais c'est malheureusement nécessaire. Cordialement

Matthieu Stelvio 06/02/2014 22:04

Les bouquetins ne sont pas porteurs de plein de merde. A l'inverse des poulets, des bovins et des porcs industriels, le fait d'être préservé de la pression humaine les protège d'un grand nombre d'infections.
L'autorisation de la chasse sur les bouquetins n'aurait, en aucun cas, permis de prévenir cette situation sanitaire, car les bouquetins atteints de brucellose sont le plus souvent asymptomatiques (pour preuve, il a fallu plus de 13 ans pour constater que des bouquetins du Bargy étaient porteurs de brucellose). Tuer des bouquetins à l'aveugle n'aurait eu aucune incidence sur l'évolution de la maladie puisque cela n'aurait pas changer pas les proportions d'animaux sains et d'animaux malades.
Les bouquetins ne vivent pas à l'étroit, et la propagation de la maladie n'est pas liée à une promiscuité induite par une surdensité, notamment car la maladie se transmet chez les bouquetins par voie sexuelle. Intuitivement, on comprend facilement que la dynamique d'une maladie à transmission sexuelle - type SIDA, hépatite B ou, chez les bouquetins : brucellose - n'est pas significativement influencée par la densité de population, contrairement à la dynamique d'une maladie à transmission respiratoire - type grippe ou tuberculose.
Les bouquetins sont peu nombreux. Ils sont, en France, 7700 fois moins nombreux que les êtres humains. Les bouquetins sont une espèce fragile, ce sont les hommes qui les font disparaître, et non pas eux qui s'autodétruisent. D'ailleurs, les animaux atteints de brucellose sont souvent asymptomatiques, et redeviennent fertiles.
Durant des dizaines de milliers d'années, les bouquetins n'ont pas eu besoin de chasseurs pour s'autoréguler. C'est lorsque les chasseurs ont commencé à s'attaquer aux bouquetins qu'ils ont commencé à disparaître.
Pour prévenir l'infection de brucellose, il aurait fallu que des professionnels observent un peu les bouquetins, qui sont des animaux protégés... En posant un diagnostic dès le début, l'infection aurait pu être jugulée...
Quoi qu'il en soit, il n'est pas tolérable de tuer un bouquetin.

anonyme 19/11/2013 20:11

On ne peut pas rester sans agir!!!!!!empêcher que ce carnage recommence!!!!

Roswitha Marcuzzi 06/11/2013 22:47

Les hommes sont aussi monstrueux, criminels qu`ils sont stupides.

bouc 25/10/2013 14:59

T'as ^pas l'impression de passer pour un con ?